Commander le livre manifeste Time for the Planet Je commande arrow_forward Je commande le livre arrow_forward

"Un fonds d'investissement citoyen pour décarboner l'économie"

Publié le 28 avril 2021

Partager

Cet article a été publié dans Novethic le 13/11/2020.

Pour lire l'article en entier, c'est par ici.

------

Extrait

[LES RAISONS D’Y CROIRE] TIME FOR THE PLANET : UN FONDS D'INVESTISSEMENT CITOYEN POUR DÉCARBONER L'ÉCONOMIE

Lutter contre la crise climatique depuis l’intérieur du système économique et financier, c’est l’ambition de "Time for the Planet". Ce nouveau fonds d’investissement à but non lucratif souhaite lever un milliard d’euros pour créer 100 entreprises innovantes en matière de décarbonation de l’économie. Un projet soutenu par le climatologue Jean Jouzel et qui a déjà séduit 5000 citoyens qui ont placé 1 million d’euros dans l’aventure.

Finance climat planete iStock calypsoart
Time for the planet est un fonds d'investissement à but non lucratif où les citoyens investissent dans les entreprises qui vont apporter des solutions, en open source, à la décarbonation de l'économie.
@calypsoart

Pour lutter contre le changement climatique, "jouons sur le terrain économique, mais avec nos propres règles !" Voilà le message prometteur de Time for the planet, un nouveau fonds d’investissement atypique puisqu’il est "à but non lucratif". Son objectif n’est donc pas de faire fructifier le placement de ses investisseurs mais de financer une économie bas carbone en levant 1 milliard d’euros destinés à créer 100 entreprises qui apportent des nouvelles solutions de décarbonation.

Parmi le type de projets qui pourraient être sélectionnées par le comité scientifique : des nouveaux matériaux pour remplacer le ciment très émetteur de gaz à effet de serre, de nouvelles technologies pour remplacer les data centers énergivores ou les engrais azotés qui polluent les terres agricoles. Pour être financées, ces entreprises devront se conformer à certains principes comme la réplicabilité à l’échelle mondiale et la capacité à générer des bénéfices sans brevet (open source). Un comité de plusieurs dizaines d’associés formés spécialement au sujet sera là pour y veiller.

(...)

Pour lire la fin de cet article en ligne, c'est par ici.